+31 (0) 566 625 700 Start chat Commencer le chat

Formation interne de professionnels: ‘la couture industrielle, c’est plus sexy que les gens ne pensent….’

15 décembre 2017

Une trentaine de couturières industrielles travaillent chez Sidijk pour fabriquer des coussins gonflables et des produits remplis de mousse. Une profession à part. Il y a peu de gens qui peuvent bien effectuer ce travail. Cela demande de la perspicacité et de l’expérience. De la dextérité avec des machines. Et souvent aussi de la force physique. Une combinaison de compétences difficile à trouver.

Distance jusqu’au marché du travail
C’est pourquoi chez Sidijk, nous recherchons toujours des professionnels qui veulent et peuvent faire ce travail. Parce qu’il n’y a pratiquement pas d’école où vous pouvez apprendre cette profession, nous formons les gens nous-mêmes. Récemment nous avons commencé un projet intéressant avec la municipalité de Heerenveen. En cela, nous offrons aux personnes éloignées du marché du travail la possibilité d’apprendre le métier. Et pour éventuellement évoluer vers un emploi permanent.

Deux personnes trouvent un emploi
Et c’est gagnant-gagnant. Grâce à un bon accompagnement, nous donnons l’occasion aux gens de faire connaissance avec la profession. Ils commencent d’abord par le travail le plus simple: coudre des boardings ou des produits semi-finis pour des coussins gonflables. Ils apprennent à manipuler le matériel, les machines. Et ils font un travail répétitif où la pression de travail n’est pas très élevée. Si nous aimons la coopération, nous continuerons avec ses personness. De cette manière, deux personnes ont déjà un emploi permanent chez Sidijk.

Mains libres
C’est aussi une bonne solution en interne. Pour le travail plus simple, nous avons plus de capacité en interne. Cela signifie que nous pouvons libérer nos personnes expérimentées pour les projets complexes. Prenez nos coussins gonflables. C’est un travail fait sur mesure: chaque projet est différent. Par exemple, nous travaillons actuellement sur un énorme tapis de chute pour une piste de ski. Vingt mètres de large, un mètre et demi de haut et cinquante mètres de long. En tant que couturier industriel, vous devez être capable de lire les dessins pour cela. Et vous devez savoir exactement ce que vous faites pour chaque partie.

Assez sexy
En ce moment nous offrons un lieu d’apprentissage à sept personnes . Et il y a certainement du talent. La chouette chose est que vous pouvez vraiment rendre les gens enthousiastes à propos de ce travail. Non, la couture industrielle n’a pas l’air d’une profession très « sexy » au début. Mais cela change quand les gens voient que vous faites de beaux produits, sportifs et à la mode. Que vous réalisez vraiment quelque chose de tangible. Alors un monde s’ouvre souvent à eux.

Et nous aimons présenter les gens à ce monde

Bert-Jan Netjes
Directeur de production

Nos dernières publications du blog

Toutes les publications du blog